Le 114 recrute des opérateurs sourds et entendants

Le 114 recrute des OPERATEURS sourds et entendants pour le CNR114 (Centre National Relais des Appels d’Urgences pour personnes sourdes et malentendantes)

Missions :

  • Recevoir et traiter des appels (SMS,FAX) puis à partir de 2014 des appels en visiophonie
  • Analyser la demande : médical, sécurité publique, secours à personne (15-17-18)
  • Trier l’urgent du non urgent
  • Localiser l’endroit de la détresse et l’origine de l’appel
  • Orienter l’appel sur le service compétent localement
  • Assurer le suivi de la demande en lien avec les services d’urgence
  • Enregistrer tous les éléments relatifs à l’appel : ouverture et clôture du dossier

Conditions de travail :

  • Temps plein : 2 ou 3 fois 12h par semaine (7h-19h ou 19h-7h, jour, nuit ou week-end)
  • Au total 35h par semaine
  • Adaptation de l’environnement de travail (Langue des Signes, interprètes)

Profil :

  • Niveau Baccalauréat, LSF Niveau C2
  • PSC1 ou AFGSU souhaité

Contrat : CDD 6 mois renouvelable puis CDI envisageable

Si vous êtes intéressés : Envoyer lettre de motivation + C.V par mail à contact@info.urgence114.fr

Autonomic Paris – 11-13 juin 2014

expo_logo_autonomic-300x108

Les 11, 12 et 13 juin derniers, le 114 participait au salon Autonomic Paris, le rendez-vous de référence consacré au Handicap, au Grand Âge et au Maintien à Domicile.

Ces trois jours furent riches en rencontres et discussions ! L’équipe du 114 a notamment eu la chance d’échanger avec Ségolène Neuville, secrétaire d’état chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, qui connaît maintenant le fonctionnement du 114 dans ses moindres détails.

Le 114 vous donne déjà rendez-vous dans un an pour le salon Autonomic Paris 2015. À l’année prochaine !

Autonomic2014-225x300

« J’entends mal, quelles solutions ? » : une campagne nationale d’information sur la perte d’audition actuellement diffusée

J_ENTENDS_MAL

Paris, le 26 mai 2014 – Quelle est la marche à suivre lorsque l’on entend mal ? C’est l’objet d’une campagne nationale d’information, lancée par le Bucodes SurdiFrance, sur la question de la perte d’audition. Son objectif est de sensibiliser, de faire connaître les solutions existantes et d’inciter les personnes concernées à parler à leur médecin de ce sujet trop souvent tabou. Diffusée actuellement dans les salles d’attente de 25 000 médecins, cette campagne est co-financée par l’INPES et la Fondation de France.

Pallier le manque d’information sur la perte d’audition

La France compte environ 10 millions de personnes concernées à des degrés divers par des troubles de l’audition (1) (perte auditive, acouphènes, hyperacousie…) qui déclarent généralement être mal informées sur ces sujets (2). Face à ce constat, le Bucodes SurdiFrance, association reconnue d’utilité publique qui fédère les associations de personnes malentendantes en France depuis 40 ans, a monté une campagne de sensibilisation aux troubles de l’audition.

Une campagne pour inciter les personnes concernées à consulter

Les personnes qui perdent l’audition ont tendance à s’isoler. Un lien important demeure : le contact avec le médecin (3). C’est la raison pour laquelle cette campagne est diffusée dans les salles d’attente des médecins généralistes. Elle vise à établir, en concertation avec le praticien, un parcours de santé, du diagnostic aux solutions adaptées. Une affiche et une brochure « J’entends mal, quelles solutions ?», ont été élaborées afin d’apporter les informations essentielles à toute personne qui souhaite se documenter sur les troubles de l’audition pour elle-même ou pour un proche. Comment savoir si l’on est concerné ? À qui s’adresser ? Quelles solutions sont disponibles ? Cette campagne répond de manière accessible aux premières interrogations que soulève un problème d’audition et propose des ressources concrètes : numéros de téléphones, sites internet. Les premiers retours recueillis auprès de professionnels de santé soulignent la pertinence de l’approche adoptée.

Une campagne largement diffusée

Cette campagne “J’entends mal, quelles solutions ?” se donne pour objectif de toucher un public le plus large possible. Sa diffusion, aux deuxième et quatrième trimestres 2014 dans les salles d’attente de 25 000 médecins, sera relayée par les 42 associations de personnes malentendantes membres du Bucodes SurdiFrance, interlocuteurs privilégiés dans ce parcours vers le «mieux-entendre».

La thématique de la perte d’audition sera également l’objet du forum du Bucodes SurdiFrance, “Ensemble pour mieux entendre”, du 27 septembre prochain à Paris.

La brochure et l’affiche sont accessibles en téléchargement sur le site du Bucodes SurdiFrance.

(1) chiffre tiré de l’enquête Handicap-Santé « Vivre avec des difficultés d’audition » Laurence Haeusler, in Dossiers Solidarité et Santé de la DREES n°52 / février 2014

(2) Cette carence en information sur les troubles de l’audition est l’une des premières conclusions du récent Baromètre Santé Sourds Malentendants (BSSM) de l’INPES. Voir « Premiers résultats sur la santé des personnes sourdes, malentendantes ou avec des troubles de l’audition » BSSM, Audrey Sitbon in Evolutions, 6 mai 2013 – publication INPES

(3) « Source d’information : le médecin en première ligne » in « Premiers résultats sur la santé des personnes sourdes, malentendantes ou avec des troubles de l’audition » BSSM, Audrey Sitbon, in Evolutions, 6 mai 2013 – publication INPES

Bien cordialement,

L’équipe du Bucodes SurdiFrance et de la revue 6 Millions de Malentendants
09 54 44 13 57